Déclaration de candidature de Benoît Hamon

Benoit Hamon

Déclaration de candidature

Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,

Le dernier quinquennat a plongé celles et ceux qui avaient voté pour le changement en 2012 dans le désarroi. Malgré des avancées, la gauche au pouvoir a échoué sur l’essentiel : la réduction des inégalités. Plus grave, le cœur de la France semble avoir cessé de battre : la proposition de la déchéance de nationalité, l’absence d’accueil généreux des réfugiés, la loi Travail en sont de tristes illustrations.

Le problème de la France, ce n’est pas que son cœur se soit arrêté : partout sur le territoire, les Français font vivre la solidarité. Le problème, c’est que ce cœur ne gouverne plus.
L’alternative que je porte est, que le cœur de la France gouverne à nouveau.

Pour cela, je propose quatre chantiers.
Le premier est celui de la transition écologique : je ne serai plus jamais socialiste sans être écologiste. La question environnementale est une question sociale, car ce sont les plus pauvres qui sont les plus touchés par une alimentation malsaine, la pollution des routes, les substances que l’on consomme qui affectent le développement des enfants et multiplient les cancers.

Le deuxième, c’est celui du travail. Trop nombreux sont ceux qui en souffrent, et trop nombreux sont ceux qui en sont privés. Je propose la création de la Sécurité sociale du XXIème siècle : un revenu universel d’existence qui nous permettra d’éradiquer l’extrême pauvreté et de mieux partager le travail.

Le troisième chantier, c’est celui d’une démocratie réelle. Il s’agit de mettre fin à la démocratie intermittente de la Ve République qui délègue pendant cinq ans tous les pouvoirs à un homme seul. C’est ce que j’appelle le 49-3 citoyen, avec la possibilité pour 1% du corps électoral de soumettre une loi au référendum et la reconnaissance du vote blanc.

Enfin, il nous faut construire une République bienveillante. Avec des moyens accrus à l’école et la lutte résolue contre les discriminations, je veux redonner du sens à la promesse républicaine d’égalité. La création d’un service public de la petit enfance, d’une police de proximité et d’un nouveau corps de contrôle de l’Etat dédié à la lutte contre toutes les discriminations donneront une nouvelle vie à la promesse républicaine.

Notre responsabilité est grande : la droite et l’extrême-droite, dont les victimes seront les jeunes, les salariés, les retraités, nos services publics, doivent nous motiver à nous rassembler autour d’un projet résolument de gauche.

Je porterai ce projet les 22 et 29 janvier lors des primaires de la gauche.

Ensemble, je vous propose de faire battre à nouveau le cœur de la France.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×