Le pôle "Préparation de l’avenir" est composé de six secrétariats nationaux - « Transition écologique, énergies et croissance bleue », « Éducation, formation », « Culture », « Associations » et « Enseignement supérieur, recherche » et trois secrétariats nationaux adjoints - « Transition énergétique », « Éducation » et « Sports ». Il a récemment intégré deux coordinations, la première au profit du Secrétariat national auprès du Premier secrétaire chargé de la « Promotion et l’action républicaine », la deuxième au service de la mission d’étude installée par le Premier secrétaire  sur le Front National.  

Un pôle au cœur de la bataille idéologique 

À y regarder de plus près, on observe qu'un fil d’Ariane relie les activités de ce pôle en plusieurs points : 

  • Ces secrétariats nationaux sont porteurs d’enjeux de société, au cœur de la bataille idéologique et culturelle à engager contre la droite et l’extrême droite, comme en attestent les comptes-rendus d’activités de chaque secteur thématique ; 
  • Toutes nos activités ont un lien fort, voire direct, avec la jeunesse, la priorité du quinquennat de François Hollande ;
  • Les politiques publiques mises en place sur chacun de ces secteurs dessinent en partie la société telle qu’elle adviendra.

Vers un nouveau progrès humain 

Soutenir les réformes. Le pôle inscrit son action dans le droit fil de la Charte des socialistes pour un nouveau Progrès humain. À  ce titre, il a porté le soutien des socialistes aux réformes qui, depuis maintenant trois ans, nous ont engagé dans la voie du nouveau modèle de développement et de la nouvelle économie de la Connaissance que nous appelons de nos voeux. Ce fut le cas notamment sur la loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’école en 2013, ou plus récemment avec le projet de loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte.  

Aider le Gouvernement, soutenir l’activité des parlementaires. Le pôle s’est efforcé de travailler à enrichir les projets de loi, à en améliorer les contenus en liaison avec l’activité des parlementaires socialistes. Quelques exemples: Brigitte Bourguignon, Secrétaire nationale adjoint aux Sports, a fait  adopter un amendement sur la prescription d’activités sportives en soutien des patients dans le cas de longues maladies ; Colombe Brossel et Yannick Trigance, en charge de l’Éducation, sont intervenus pour défendre le Fonds d’amorçage de l’Etat pour la mise en oeuvre d’activités périscolaires dans les communes ; Elsa Di Méo a défendu les financements croisés pour les associations et  Karine Gloannec Maurin la pérennisation de la compétence partagée des collectivités pour la Culture, l’Éducation populaire, le Sport et la Jeunesse; Isabelle This Saint-Jean a particulièrement veillé à l’emploi scientifique et à la réussite étudiant, etc. 

Dialoguer avec la société civile. Pour un parti en responsabilité, il est important de garder le contact avec la société civile dans sa diversité (syndicats, associations, mouvements d’éducation populaire,…), de coller aux réalités de terrain. C’est là, le plus souvent, que s’expérimentent les innovations sociales de demain. Tous les secrétaires nationaux ont pu s’en rendre compte dans leurs visites de terrain, en particulier Elsa Di Méo, chargé de la Vie associative jusqu’en décembre dernier.

Une dynamique de travail en transversalité

Tous ces secrétariats nationaux thématiques peuvent agir en binôme complémentaire (Culture/Éducation, Transition écologique/Vie associative, Éducation-Enseignement supérieur,etc) voire mêm en trinôme (Culture-Éducation-Lutte contre le FN,...). Ce travail en transversalité s'est concrétisé à plusieurs occasions :  réalisation d'infographies dénonçant le positionnement tactique du FN comme un parti soucieux d'écologie ;  suivi des actions culturelles et autres festivals supprimés à la suite de décisions politiques prises par des collectivités locales ; 

Cette collaboration s’est étendue, en fonction des besoins, aux autres pôles et services. Citons par exemple le dossier du barrage de Sivens, suivi avec le secteur « Agriculture » ; la « Transition écologique » et la réunion COP 21 en France fin 2015, suivi avec le secteur « Europe » ; la présence du FN dans les entreprises et les collectivités, analysé avec le secteur « Économie » ; les besoins de logement des étudiants, vus avec le secteur « Logement », etc.