Motionb newsletter1

Motion B : « Un congrès pour faire gagner la gauche »

Retrouvez la newsletter n°1 de la motion B.

Cher-e-s camarades,

Le congrès de Poitiers ne sera pas un congrès ordinaire. Il n’est pas écrit d’avance. C’est un congrès pour faire gagner la gauche. Notre unité n’est pas en cause, mais la clarté des idées est un préalable.

CE CONGRES EST INSÉPARABLE DE L’ÉTAT DE NOTRE PAYS.

Notre pays a tous les atouts et tous les talents pour stopper le déclin. Mais le cap fixé ne peut être un récit comptable ou autoritaire du redressement du pays. Nous n’agissons pas à la mesure du drame français, celui des vies précaires, des emplois détruits sans que d’autres les remplacent. Les Français sont fatigués de l’impuissance, et nous aussi.

Quatre défaites électorales en moins d’un an nous ont rappelés durement à la réalité. Comment prévenir la cinquième, les régionales, et la sixième en 2017 ? Derrière l’apparent tripartisme et la montée du FN, il y a un peuple qui nous quitte.

L’URGENCE, C’EST DE FIXER ENSEMBLE L’AGENDA DES REFORMES.

En deux ans, en se concentrant sur l’essentiel, nous devons montrer le sens de notre action et apporter de la justice et des résultats.

L’agenda des réformes qui nous permettra de redresser la France et de gagner en 2017 doit se concentrer sur cinq priorités : recentrer la politique d’aide aux entreprises pour la rendre réellement efficace et porteuse d’emploi ; améliorer de façon sensible les conditions de vie des classes populaires et des classes moyennes par la fiscalité, les retraites ou les salaires ; reprendre le chantier de la réforme bancaire ; pousser à la réorientation des politiques européennes ; créer enfin une nouvelle génération de services publics dans les quartiers et dans les villages, c’est notre Plan République.

LES SOCIALISTES SONT LES ÉCLAIREURS DU PROJET FRANCAIS

Nous savons gérer le pays, mieux que la droite qui l’a laissé divisé et naufragé en 2012. Mais nous devons aussi le transformer.

Nous pouvons nous retrouver pour un nouveau modèle de développement. L’éco-socialisme doit devenir le visage moderne de la gauche.

Notre projet pour le futur, c’est de ne pas cesser de protéger les salariés devant l’accélération de la mondialisation, c’est d’abord respecter le droit du travail, l‘actualiser, sans le détruire.

Notre projet, c’est le principe d’égalité et la mise en œuvre réelle des moyens pour l’atteindre.

Notre projet, c’est la rénovation de notre démocratie. Les Français doivent revenir dans les circuits de décision.

MAIS TOUS NOS DÉBATS SERONT VAINS SI LE PARTI SOCIALISTE ET LA GAUCHE FRANÇAISE SONT EN MIETTES.

L’endormissement du Parti quand la gauche est majoritaire n’est pas une fatalité. Le Parti doit inspirer l’action du gouvernement et garantir le respect de ses engagements.

Ce congrès est important pour que la Gauche se rassemble. Une « grande gauche » doit être cimentée par un contrat de majorité, qui repose sur un projet partagé, et pas seulement sur des accords électoraux conclus à la hâte.

Alors, changeons autant qu’il le faut, sans simulacre, sans nous renier, sans renoncer jamais à notre fierté d’être socialistes.

Christian Paul, premier signataire de la Motion B « A gauche, pour gagner »

Partagez cet article :