Photo motion a bis

Motion A : « La force du rassemblement »

Retrouvez la newsletter n°1 de la motion A.

Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s,

 

Nous y sommes. Le moment de la grande clarification est enfin arrivé. Depuis trop longtemps déjà, la critiquaillerie permanente pratiquée par certains dans nos rangs provoque le malaise chez les militants et l’incompréhension chez nos concitoyens. Les 21 et 28 mai prochains, chaque militant-e pourra se prononcer sur l’orientation de notre parti. Pour éclairer ce choix essentiel, nous défendons une thèse centrale dans notre motion: entre le statu quo et le chaos, il y a le renouveau.

Le renouveau n’est pas une option, c’est l’urgente nécessité pour pouvoir réussir la fin du quinquennat et mener le dur combat contre les droites et l’extrême droite aux portes du pouvoir. Le PS n’est pas à terre, mais il doit se dépasser pour gagner le redressement de la France, à commencer par le redressement productif et la lutte contre le chômage est engagée. Il doit être amélioré. La gauche n’est plus hégémonique, elle existe, mais elle est l’arme au pied. Il faut la mobiliser. C’est tout le sens de notre motion, qui propose un programme d’action clair: réunir, réussir, renouveler.

Nous voulons nous arrêter dans cette 1ère newsletter sur le premier volet, réunir.

Réunir, c’est indispensable pour faire face aux défis considérables qui sont devant nous : lutte contre les inégalités, péril écologique, domestication de la finance, réorientation européenne et menace terroriste. Dans un moment historique et exigeant, nous devons être unis, pour être audibles et être utiles.

Réunir, c’est aussi la condition première pour réarmer idéologiquement notre parti et pour pouvoir combattre efficacement le bloc réactionnaire, en France comme en Europe. Notre texte prend acte du contexte politique inédit introduit par le tricampisme qui nous oblige à dire clairement sur ce que nous sommes, ce que nous voulons et ce que nous rejetons : la fragmentation, la division et la séparation portées par les droites.

Réunir, c’est enfin repenser l’union des formations de gauche et des écologistes au sein d’une nouvelle alliance, moins bureaucratique, plus populaire, plus forte et plus durable : « la belle alliance ». Réunis, les progressistes pourront être à la hauteur de l’Histoire, pour faire vivre la République et mettre un terme à la désaffection démocratique.

Cher-e-s ami-e-s, le Parti socialiste est diversité mais ne saurait être division. Nos défis communs sont trop immenses et nos divergences internes trop minimes.

Nous ne croyons pas, comme les frondeurs, qu’une idée vraie est une idée qui divise. Non ! Une grande idée est une idée qui rassemble. Au Parti Socialiste, cette idée a un nom : le renouveau. Pour se réaliser, le renouveau a besoin de la majorité la plus forte possible. Plus le rassemblement sera grand, plus le renouveau sera puissant. Alors, si vous souhaitez un parti qui pèse dans les débats et dans le réel, si vous voulez être utiles au renouvellement de notre parti et au redressement de notre pays, rejoignez-nous et faites le choix du « renouveau socialiste ».

Partagez cet article :